Petite séance matinale pour aller voir un film sur un canasson perdu en pleine guerre 14-18. C’est kitch à mort, naïf, mièvre, les allemands parlent anglais et les français parlent… anglais aussi, mais c’est beau, la musique de Williams est envoutante, les images sont sublimes et du coup, ça marche, comme un vieux classique qu’on a envie de voir et revoir. Ah la la, Spielberg arrive décidément à faire tout avec n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *