Je dois admettre que si je n’avais pas vu de bonnes critiques du film, je n’aurai sans doute jamais été le voir. Mais comme c’était inscrit sur l’affiche : « Le meilleur film de guerre depuis Black Hawk down », forcément…

Comme quoi, parfois il faut savoir suivre son instinct.

Le dernier Peter Berg (déjà on a peur) commence sur un générique illustré par de vrais documents d’archives de Navy Seals à l’entraînement qui en bavent sévère. Petite surprise aussi, l’issus du film est dévoilé d’emblée. Pour le coup l’interrogation est totale, on se demande comment en sont-ils arrivés là et on est près à mettre de côté ses à priori négatifs.
« À priori » parce qu’on le sait, on va avoir le droit à une demi-heure de présentation made in cow-boy : « c’est moi qui est le plus gros flingue » et autres allusions phalliques ; accent texan et chewing-gum en sus.

Ça ne loupe donc pas, même si j’exagère un peu la caricature.

Vous l’aurez compris, rien de bien original jusque là, rien qui nous pousse à faire un scandale non plus, je vous rappelle que vous allez voir un film qui a pour titre « Du sang et des larmes » (Lone survivor en anglais, y’a pas à dire, ça fait tout de suite moins tarte).

Et puis, miracle, le métrage prend une tournure inespérée. Coincés dans les montagnes afghanes, notre quatuor, pris au piège, va devoir faire face à une meute de Talibans rodés aux combats de terrain.
Bien filmé (un beau scope), bien joué et avec un travail sur le son assez hallucinant, la partie centrale de Du sang et des larmes renvoie à tout ce qu’on a pu voir de meilleur en film du genre durant ces dix dernières années.

Malheureusement, les dernières 20 minutes transforment ce qui aurait pu être un vrai bon film de guerre en flan pathos et ultra-patriotique indigeste. Pourquoooiii ??

Les deux bonnes nouvelles de la journée, sont que 1) vous saurez maintenant faire la différence entre un méchant Taliban et un gentil afghan et 2) vous aurez économisé 10 €.

5/10 (tout juste la moyenne pour les fantastiques scènes de guerre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *