Quand on voit la difficulté en France pour monter des films de genre, on ne peut que louer l’effort de Christophe Gans, depuis des années, pour essayer de (re)lancer la machine.
Hélas, pour l’ancien critique de cinéma, c’est presque systématiquement raté…

J’aurai aimé dire du bien de son dernier film, vraiment ! Parler de lyrisme, de poésie, d’envoûtement et de magie… C’est au dessus de mes forces, La belle et la bête est bien trop laid.

Surenchère d’effets spéciaux souvent très moches, erreur de casting, musique au mètre indigeste, le film est aussi mal filmé que joué.

4/10 et encore, je suis grand prince !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *