Le dernier opus de la franchise made in Tom Cruise n’est pas exempt de défauts, de petites incohérences ou encore de micro-longueurs mais il offre un spectacle de divertissement tellement jubilatoire qu’on lui pardonne sans problème ses petits travers.
L’action, ultra généreuse et décomplexée reste l’atout principal du film et on en a clairement pour son argent. Amis parisiens, accrochez-vous à votre fauteuil et profitez de la vue.
On n’oublie pas les sempiternels retournements de situation (que l’on voit venir… ou pas) ainsi que toute la panoplie qui fait le moteur de la saga sur grand écran depuis près de 20 ans : compte à rebours, faux-semblants, masques et cascades de luxe.
Et c’est peut-être ce qui fait la force de Mission impossible, à l’instar d’un James Bond : les ingrédients sont toujours les mêmes mais pourtant ça marche du feu de Dieu. Et cela « presque » à chaque fois ! (non, je n’aime pas du tout le 2)
Est-ce parce que l’on sait que c’est Tom Cruise qui fait lui-même ses cascades (jusqu’à se péter le pied en plein tournage) et que l’on tremble à chacun de ses exploits ? Est-ce parce que l’on connaît déjà les personnages et que l’on a un peu l’impression de retrouver une famille à chaque suite ? Je ne saurai dire.
Mais si cet opus est une vrai réussite c’est probablement grâce à Christopher McQuarrie qui rempile derrière la caméra après l’énorme (le meilleur ?) Rogue nation.
Son sens de la mise en scène, du timing, du montage font de ses films des petits bijoux de divertissement d’action. Il y a certes quelques facilités scénaristiques et certaines séquences qui viennent encombrer, appesantir voir compliquer la trame narrative pour pas grand chose, mais comme je le disais plus haut, Fallout reste un spectacle total.
Je conçois que ma critique ne soit pas très expansive, mais difficile pour moi de m’étendre sur le film sans vous gâcher l’histoire. Ce que je ne veux pas faire.
Je me tais donc et vous invite vivement à aller passer les 2h28 les plus cool de l’année, devant les dernières aventures de Ethan Hunt (qui a la même tête depuis 15 ans… flippant) dans cette franchise décidément formidable !!

2 thoughts on “Mission : Impossible – Fallout

  1. J ai été voir Mission impossible à contre coeur car je n aime guerre les super productions hollywoodienne,et pour tout dire pas du tout Tom C pour des raisons plus politiques qu artistiques!
    Mais je n avais plus que deux jours de validité sur ma carte Gaumont Pathé alors…
    C était SUPER et je n ai vraiment rien à ajouter ouvretirer de ma critique Nobienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *