Petite descente aux enfers bien sympathique qui, contrairement à ce qu’essaye de nous vendre la production via leur campagne d’affiches, n’a rien à voir avec du Tarentino. Ni dans le fond, ni dans la forme.

On lorgne plus du côté d’un Nicolas Winding Refn par exemple ; cauchemardesque et poisseux à souhait.

Le film porte bien son nom d’ailleurs. Mais chut…

7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *