© Twentieth Century Fox

Le dernier film de Ridley Scott est-il la « purge » annoncée par une grande partie de la presse spécialisée ?

Franchement non.

© Twentieth Century Fox

Même si le réalisateur anglais nous a habitué depuis des années à une filmo qualitative en dents de scie, le dernier Alien reste très efficace, dynamique et particulièrement gore.

Dans Prometheus, Scott nous invitait à découvrir les origines de la création de l’homme. Explications très fouillis, incomplètes et souvent gâchées par un scénario, un découpage et un montage uniquement dévoués à la sacro-sainte Action.
La question qui nous taraudait depuis, c’était de savoir si Covenant arriverait à nous faire oublier les grosses imperfections de son prédécesseur.

Et bien, huuum… Oui et non.

Le problème majeur, c’est que les studios ont absolument envies de nous raconter les origines du xénomorphe. Et je ne sais pas pour vous, mais moi, je m’en tape un peu.
Le premier Alien était simple (simpliste ?) totalement viscéral et organique et surtout jamais vu.
Le principe de base était simple, bête et méchant. Un monstre baveux dans les couloirs étriqués d’un vaisseau (donc dans l’espace) des effets impressionnants pour l’époque mais loin de la surenchère qui nous brûle quotidiennement la rétine, le tout dans une semi-obscurité (pour palier le manque de moyens et d’effets spéciaux de l’époque) et déjà on prenait très très cher.
A force de vouloir implanter une mythologie dans le crâne des spectateurs à tout prix, la franchise Alien a perdu de sa superbe.

Avec Prometheus Ridley Scott semblait vouloir élargir cette mythologie aux êtres humains que nous sommes mais il s’est égaré.

Alien : Covenant qui se passe 10 ans après Prometheus apporte en définitive plus de questions que de réponses encore (on sait que 3 autres films sont prévus derrière) mais le coté viscéral est bien de retour !

© Twentieth Century Fox

Je m’abstiens de parler des personnages et du fond pour ne rien spoiler, mais on en débat quand vous voulez !

7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *